Conversion ASCII XYZ en MNT

On suppose dans cette procédure que nos données constituent un maillage régulier et qu’il n’est pas nécessaire de faire d’interpolation. Le fichier ASCII XYZ est composé de trois colonnes X, Y et Z, ex.

880000 6340000 828
880025 6340000 831
880050 6340000 833
880075 6340000 835

Procédure avec ArcGIS

1-Changer l’extension du fichier en .txt ou .csv

2- Modifier le fichier schema.ini

Plus d’infos sur ce fichier schema.ini à http://www.tectonics.caltech.edu/gi…

Ex. de fichier schema.ini correspondant au fichier input.csv ci-dessus : [input.csv]

ColNameHeader=False
Format=Delimited( )
Col1=X Double
Col2=Y Double
Col3=Z Double
  • si le fichier contient une ligne d’entête, on aura ColNameHeader=True
  • si le séparateur est la virgule on aura Format=CSVDelimited
  • si le séparateur est la tabulation on aura Format=TabDelimited
  • si le séparateur est l’espace on aura Format=Delimited( )
  • si le séparateur est | on aura Format=Delimited(|)
  • … etc avec d’autres séparateurs

Si le fichier n’est pas bien reconnu par ArcCatalog, il est possible que ce soit un problème de codage des caractères. On pourra le modifier en ajoutant la ligne suivante dans schema.ini :

CharacterSet=UNICODE

Changer UNICODE par le codage correct (ANSI, autre …)

3- Vérifier la reconnaissance du fichier par ArcCatalog

  • Vérifier dans ArcCatalog que votre fichier est bien reconnu. Pour cela votre fichier doit s’afficher dans l’onglet Aperçu.
  • Vérifier aussi que le type des champs est correct. Pour cela faire un clic droit sur le fichier et vérifier l’onglet Champs

4- Créer le shapefile de points

  • Pour créer les points, utiliser la fonction d’Arctoolbox « Outils 3D Analyst Depuis un fichier – ASCII 3D vers classe d’entités »

5-Convertir le shapefile de points en raster

  • Utiliser la fonction d’ArcToolbox « Outils de conversion – Vers raster – Entité vers raster »
  • Prendre le champ Shape.Z ou le champ Z comme valeur de raster
  • Définir la taille de cellule selon l’espacement des points en entrée.

Procédure avec Linux et GDAL

ex. conversion d’un fichier XYZ ASCII en TIF et assignation de la référence spatiale RGF93-Lambert93 (Code EPSG 2154)

gdal_translate -a_srs EPSG:2154 input.XYZ output.tif

en batch on pourra faire un script du type :

#!/bin/bash
#Ce script assigne le code EPSG saisi en paramètre aux images en sortie
# Jules Fleury, SIGeo/CEREGE, mars 2011

# saisir le code epsg en parametre

# Assign_SRS_to_TIF.sh

echo "Input spatial reference EPSG (exemple: for WGS84 enter 4326) : "
read c_EPSG

for FILE in *.XYZ # modifier ici en cas d'autre format
do
BASE=`basename $FILE .XYZ` # modifier ici en cas d'autre format
NEWFILE=${BASE}_c.tif
gdal_translate -a_srs EPSG:$c_EPSG $FILE $NEWFILE
done

Avec Linux et GDAL : cas ou les données ne couvrent pas une dalle entière

On utilise la fonction d’interpolation de GDAL gdal_grid pour ne prendre pour chaque pixel qu’un seul point en entrée. La méthode consiste à premièrement créer un CSV, puis un VRT et utiliser ce fichier comme source de gdal_grid.

ex. gdal_grid -a nearest:radius1=1:radius2=1:nodata=-9999.0 -ot Float32 -a_srs EPSG:2154 -txe 1074000 1079000 -tye 6325000 6330000 -outsize 1000 1000 -l grid grid.vrt grid_out.tif

traitement en batch

1ère étape : conversion des XYZ en CSV avec création de VRT associé

ex. de script

#!/bin/bash

#Lecture de la référence spatiale
echo "Input spatial reference EPSG (exemple: for WGS84 enter 4326, for Lambert93 2154, for L2E 27572) : "
read c_EPSG

#traitement des fichier en batch
for IFile in *.xyz # modifier ici en cas d'autre format
do
BASE=`basename $IFile .xyz`
OFile=${BASE}.csv

#ajout d'une ligne d'entête "X Y Z"
sed '1i\X Y Z' $IFile > $OFile

#remplacement du caractère espace par une tabulation
TFile="Temp"
tr ' ' '\t' < $OFile > $TFile
mv $TFile $OFile

#création du fichier VRT
OFileVRT=${BASE}.vrt
echo "<OGRVRTDataSource>" > $OFileVRT
echo "    <OGRVRTLayer name=\"$BASE\">" >> $OFileVRT
echo "        <SrcDataSource>$OFile</SrcDataSource>" >> $OFileVRT
echo "        <GeometryType>wkbPoint</GeometryType>" >> $OFileVRT
echo "        <LayerSRS>EPSG:$c_EPSG</LayerSRS>" >> $OFileVRT
echo "        <GeometryField encoding=\"PointFromColumns\" x=\"X\" y=\"Y\" z=\"Z\"/>" >> $OFileVRT
echo "    </OGRVRTLayer>" >> $OFileVRT
echo "</OGRVRTDataSource>" >> $OFileVRT
done

2ème étape : conversion des VRT (avec leur CSV) en TIF

on utilise gdal_grid,ex. de script

#!/bin/bash

#Programme pour interpoler des fichiers de points XYZ stockés en CSV/VRT
#selon différents algorithmes et paramètres.
#le fichier grid en sortie est stocké en TIF
#puis rééchantilloné selon la résolution voulue.

#Jules Fleury - SIGéo/CEREGE
#avril 2013

#Lecture de la référence spatiale
echo "Input spatial reference EPSG (exemple: for WGS84 enter 4326, for Lambert93 2154, for L2E 27572) :"
read c_EPSG

#Traitement des fichiers en batch
for IFile in *.vrt # modifier ici en cas d'autre format
do
echo "Processing $IFile"
BASE=`basename $IFile .vrt`
OFile=${BASE}.tif
val_nodata=-9999 #valeur pour nodata

#Traitement du fichier en utilisant l'algorithme Nearest
gdal_grid -a nearest:radius1=0.5:radius2=0.5:nodata=$val_nodata -ot Float32 -a_srs EPSG:$c_EPSG  -l $BASE $IFile $OFile

#ré-échantillonage du fichier en sortie
ressize=10 #valeur de ré-échantillonage
OFileRes=${BASE}_$ressize.tif #fichier ré-échantilloné en sortie
gdalwarp -tr $ressize $ressize -r cubic $OFile $OFileRes
echo "Done"
done